La Marque Valais, quèsaco?

Alexandre Fricker Opaline

Les mini interviews d’Opaline, épisode 1

La Marque Valais, quèsaco?

Avec Alexandre Fricker, Directeur Général d’Opaline

——————————————————————————–
Cristina: Alexandre, peux-tu décrire Opaline en 3 mots?

Alexandre: Oui, bien sûr, je dirais, local, écologique et solidaire. Local, parce qu’évidemment nous favorisons les circuits courts. Écologique, car nous avons une démarche de production bio. Nous travaillons avec un partenaire qui s’appelle Biofruits, qui travaille en économie circulaire au niveau de la production, en utilisant de l’électricité et du chauffage fournis par l’énergie solaire et ils produisent aussi du biogaz. Solidaire, parce que nous travaillons principalement avec la coopérative de producteurs Biofruits et ils reçoivent un prix juste pour leurs productions.

C:  Opaline a récemment obtenu le label Marque Valais (Valais Qualité Certifiée), qu’est-ce que la Marque Valais?

A: La Marque Valais est un label territorial et intersectoriel. Il touche aux produits du terroir en tant que tels et également aux entreprises, qui peuvent se faire certifier si elle répondent aux strictes critères de la marque. Ces entreprises développent de l’économie durable et économie positive. On rejoint en partie les valeurs que la certification B Corp, d’où notre démarche par rapport à la Marque Valais. Il s’agit aussi d’une reconnaissance, pour montrer notre ancrage local. Il est assez évident qu’Opaline est valaisanne dans un périmètre restreint et romand, mais il est vrai qu’en Suisse allemande, c’est un peu plus flou. La Marque Valais permet de montrer l’ancrage valaisan, ce qui déclenche auprès des personnes tout un imaginaire y associé. Le Valais ce sont les vacances d’été, les abricots, les souvenirs d’enfance. Cela amène les gens dans une autre dimension que celle de simplement boire un jus de fruits, c’est une dimension émotionnelle par rapport à des souvenirs de vacances et de jeunesse.

C: Opaline n’est-elle pas connue comme l’entreprise de jus de fruits bio et naturels valaisanne par excellence?

A: Oui, mais pas partout! C’est pour cela qu’on a voulu affirmer notre attachement territorial grâce à ce label. Rendre publiques nos valeurs communes de durabilité, d’excellence et d’authenticité. Il est vrai qu’à partir de Berne,  l’attachement géographique est un peu flou, le label nous aide dans ces démarches-là.

C: Est-ce que toutes les boissons sont certifiées Marque Valais?

A: Quatorze parmi nos vingt-quatre boissons sont certifiées Marque Valais, 19 sont certifiées Bio. Cela fait déjà une belle palette. Toutes nos boissons à base de pommes et de poires, l’abricot, fruit emblématique du Valais, et aussi toutes nos boissons infusées avec des plantes de la région du Saint Bernard. Il faut savoir qu’il y a de la matière première qui n’est pas produite en Valais. Les boissons non-certifiées le sont car la matière première n’est pas disponible dans le canton.

Par exemple, le coing valaisan n’est pas disponible pour la fabrication de nos jus de fruits. Nous achetons donc nos coings dans le canton de Vaud et pour cette raison nous ne pouvons pas certifier notre jus poires & coings. Pour nous, le plus important c’est que nos fruits soient de qualité et que la production corresponde à notre démarche d’entreprise. Notre producteur de coings est un monsieur d’un certain âge qui n’a pas d’e-mail ni de site internet, on communique par téléphone ou on va sur place directement. Nous, on aime ces histoires, mettre en valeur la matière première qui n’est pas forcément du canton mais qui a été produite par des personnes qui vivent une certaine écologie, sans forcément le savoir, quoi sont intéressantes et nous touchent.

C: Merci beaucoup, Alexandre.

 

 

 

 

Rechercher

Articles récents

La Marque Valais, quèsaco?

Les mini interviews d’Opaline, épisode 1 La Marque Valais, quèsaco?…

Newsletter janvier 2023

Quoi de neuf? En deux mots et un hashtag: Dry…

Belles et heureuses fêtes de fin d'année

Aujourd’hui, c’est le solstice d’hiver, journée la plus courte de…

Envoyez nous votre témoignage